Marcher pour la santé des hommes

44

En cette journée de fête des Pères, le moment est bien choisi pour parler de la santé des hommes. La 11e édition de la marche du braveness a été organisée ce dimanche au parc du Mont-Royal pour sensibiliser la population au most cancers de la prostate.

Des centaines de personnes se sont réunies pour participer aux différentes marches de 1, three ou 5 km. Sur place se trouvaient notamment le maire de Montréal, Denis Coderre, l’homme d’affaires Joey Saputo et de nombreux joueurs de l’influence.

About Marcher
The Welsh Marches (Welsh: Y Mers) is an imprecisely outlined home alongside and all the way through the border between England and Wales in the United Kingdom. the easiest this means that of the time period has diverse at totally totally different sessions.
traditionally, the English time frame Welsh March (in Medieval Latin Marchia Walliae) was as quickly as initially used within the center a while to indicate the marches between England and the Principality of Wales, in which Marcher lords had specific rights, exercised to a degree independently of the king of England. In brand new utilization, “the Marches” is frequently used to explain these English counties which lie along the border with Wales, specifically Shropshire and Herefordshire, and every now and then adjoining areas of Wales.

Marcher pour la santé des hommes

About santé

Le chroniqueur sportif Jean Pagé avait forty 9 ans lorsqu’il a appris qu’il souffrait d’un most cancers de la prostate.

«Surtout moi, macho, homme à femmes, deux divorces, quatre enfants et six petits-enfants. S’il y en a un au Québec qui peut en parler, c’est bien moi», dit-il.

Marcher pour la santé des hommes

C’est son médecin de famille qui lui a requirementé d’aller passer des exams.

Quelque 22 ans après avoir subi son opération, son most cancers est toutefois revenu. «Il y a encore des cellules et moi l’activité est profits, mais là je suis sous traitement et ça va bien», dit-il.

Le fils de Jean Pagé sera plus à risque.

«Si ça arrive dans ma vie, c’est une étape que je vais prendre et que je ne vais jamais considérer comme étant tabou», explique William, 22 ans, à TVA Nouvelles.

Le most cancers de la prostate frappe de nombreux Canadiens et, chaque année, ce sont près de 22 000 hommes, dont 4700 Québécois qui sont frappés de ce diagnostic.

L’an dernier, ce sont 4000 hommes qui en sont décédés.